Coup de cœur

Livre : L'équitation de légèreté par l'éthologie par Stéphane Bigo

Librairie

Publicité

On the road again !

Une famille par monts et chevaux - Jura 1986

Coups de cœur

Livre: L'équitation de légèreté par l'éthologie par Stéphane Bigo

Livre: Manuel d'équitation Camargue : une tradition d'avenir par Céline Legaz

Livre: L'esprit du cheval : Introduction à l'éthologie cognitive du cheval par Michel-Antoine Leblanc

Livre: Éloges de l'énergie vagabonde par Sylvain Tesson

Éloge de l'énergie vagabonde. Je consacrerai mon temps d'avancée solitaire à réfléchir au mystère de l'énergie que nous extrayons des strates de la géologie mais aussi celle qui attend son heure au plus profond de nous.

Livre: Petit traité sur l'immensité du monde par Sylvain Tesson

Petit traité sur l'immensité du monde par Sylvain Tesson. Précis de désobéissance naturaliste, philosophie de poche buissonnière, récit romantique contre l'ordre établi.

Une famille par monts et par chevaux, la technique

Gitane la magnifique

Tout au long du voyage, j'ai mené Gitane "la magnifique" à la longe, sorte de cordon ombilical confirmant la paternité de notre fils Jérôme qui a tout simplement 27 mois le jour du retour de la tribu. Jérôme est celui qui à le moins souffert de cette aventure. Si les mains et les bras du manitou, tailleur à la machette et débroussailleur, sont souvent en sang, griffés par les ronces et les barbelés (la prochaine fois, je m'équipe de chaps et de gants prévus pour ce genre de travail), notre papoose n'aura que les gnons que se ramasse n'importe quel gamin quand il joue. Gnons qu'il se prend pied à terre, bien sûr !

La solution imaginée pour faire voyager Jérôme est la meilleure pour un enfant de 18 à 36 mois si l'on ne peut utiliser l'attelage en raison des difficultés de l'itinéraire choisi. La claie de portage encastrée dans la caisse de bât lui assure une très grande sécurité, le plaisir mais aussi le confort. Attention, il faut parfaitement connaître les chevaux qui constituent le tandem. Avec Émir et gitane, pas de problème, depuis de nombreuses années ils cohabitent dans les mêmes prés et voyagent souvent ensemble. De plus "Gitane la tendresse", est très maternelle. Je pense pouvoir même affirmer qu'elle est consciente de sa responsabilité. Mon aristo me semble, lui aussi plus raisonnable qu'à l'habitude. Je ne pense jamais pouvoir en apporter la preuve.

"Embarquer" un enfant sur un cheval de bât permet donc à toute une famille de voyager à cheval avec tous les avantages reconnus à la randonnée équestre, distance parcourue, contact affectif avec ces chers biquets et avec les gens.

La technique

La caisse de Jérôme fabriquée spécialement permet l'installation d'un porte-bébé (claie de portage) qui repose sur le fond de la caisse. Une simple cordelette, terminée par une simple clef facile à ouvrir la maintient en place et l'empêche de basculer.

Jérôme dans sa caisse occupe une place importante, mais ne pèse que 14kg. La réserve, sa voisine ne contient que douze litres de grains (environ : 7kg). Lester la caisse du Mino est donc nécessaire pour permettre de charger correctement la caisse opposée. Un bidon en zinc conçu à cet effet s'avère être la solution idéale. Rempli d'eau et muni d'un robinet, il permet un équilibrage facile des caisses avec les balances de fortune qu'il faut imaginer chaque matin avant le départ, les caisses ne sont pas ouvertes de la journée, les sacoches et divers vide-poches contiennent tout le nécessaire pour la journée : pique-nique, topographie, pharmacie, matériel photo, etc.

Par ailleurs, fixés sur le couvercle de l'autre caisse, quatre pontets permettent avec deux courroies de cuir de maintenir en place un gros boudin contenant tout le matériel de camping qui pèse rigoureusement le poids du Mino. Je tiens à signaler, par ailleurs, pour les mémés ronchons lectrices de Randonnée Équestre... existent-elles ? Mémé, je l'espère, mais ronchon, je ne connais pas de cavalières expérimentées qui le soit... que Jérôme ne perdra pas un gramme dans cette expédition. Le sac de 14 kg permet de conserver l'équilibre des caisses du bât quand on enlève Mino pour mettre pied à terre dans les passages difficiles ou, si pour une petite envie pressante il appelle papa ou maman.

Voilà l'installation, qui complétée par une sangle de surfaix avec sa corde, entoure l'ensemble: "caisses cheval" afin d'éviter le ballottement latéral des caisses. Je regrette de ne pas avoir trouvé de solution pour réaliser dans ces conditions de chargement, le nœud en as de carreau qui aurait évité le déplacement vers l'avant en descente, ou vers l'arrière en montée des caisses, déplacement entraînant bien sûr malgré la bricole et l'avaloire, l'arçon vers l'arrière ou vers l'avant.

Le bâtage

Voyager avec un cheval de bât est merveilleux et décuple l'autonomie et l'impression de liberté. Claude Charvin m'a dit, en bâtant ta jument, elle deviendra plus intelligente ! C'est vrai Claude, tu as raison, mais je me permettrai de rajouter que le cheval qui mène ce genre de tandem est guide avec plus d'attention et donc fait, lui aussi très rapidement de grands progrès. Émir et Gitane forment sur le plan psychologique un couple quasiment parfait, pourtant Barbe et Camargue n'ont pas la même taille et des allures différentes. Ma gamine, plus courte sur jambes est plus rapide en descente, I'aristo l'est plus en montée ; alors il faut adapter en permanence le pas de ton cheval de tête. Ce contrôle quasi permanent, cette attention de tous les instants pour ne pas fatiguer l'autre, font qu'après quelques jours tu t'aperçois que ton brave biquet insensible à la jambe, qui n'en faisait pratiquement qu'a sa tête si tu n'y mettais pas un brin de fermeté, se met à marcher rien qu'à l'assiette, les rênes entourées autour du pommeau. Ce qui est bien pratique pour lire la carte ou pour faire, en selle, quelques photos. Et Whisky ? Que de choses à raconter pour un aussi petit voyage ? Mais avant de t'ennuyer, cher lecteur, amateur d'aventure, je voudrais te dire quelques mots du comportement du Billy, notre cher Wisky. Ce brave et courageux Whisky a, c'est sûr, le plus souffert durant ces trois semaines.

Le bâtage des chiens n'a rien de nouveau, l'armée américaine, les lapons, les esquimaux ont bâté leurs chiens et j'apprendrai sur la route que les chiens d'avalanche suisses eux aussi, sont bâtés. Nous en France, ne savons que leur faire porter à l'encolure un petit tonneau de gnôle... Whisky, pardonne-moi, tu as souffert sur la route, par manque d'un breuvage régulier. Les aliments déshydratés exigent de l'eau en permanence et sont donc inadaptés au voyage. J'ai trop fait confiance a ta taille et à ta lignée de grand chien courant, n'es-tu pas le chien du Roy ? Si j'en crois monsieur Larousse. J'ai aussi trop écouté tes caprices quand tu ne voulais pas, de façon préventive, te laisser traiter tes coussinets.

Eh ! mon Billy, tu te souviens ? Le jour où tu as chassé les importuns qui voulaient boire l'eau de notre fontaine d'un soir. Ami merveilleux des chevaux et de la famille : chien, tu es le compagnon idéal du voyageur. Ta fatigue, plus d'une fois, t'a fait oublier l'obéissance, et si j'ai dû hurler c'est pour ton bien et parce que je tremblais quand, hagard et inconscient, tu louvoyais au beau milieu de la route au risque de te faire bousculer par ces tas de ferrailles haïs.

Pour essayer de conclure

Émir, cheval Barbe et Gitane, jument Camargue

Eh!..., Whisky, Émir, Gitane, Liro, Dorothée, Jérôme notre petit voyageur ; toi Stéphane qui n'a fait qu'entamer l'aventure, et de plus comme si le mauvais sort s'acharnait, tu n'en as vécu que le plus moche; et toi, ma chère et tendre que j'ai entraîné sur la route avec si peu d'entraînement les projets ne manquent pas !

Alors, à bientôt, sur la route...

Pour essayer d'en terminer, je voudrais remercier :

  • Pour ses conseils techniques: Claude Charvin, pionnier du cheval de bât utilisé en randonnée;
  • Pour ses conseils en matière de communication et ses encouragements: Jacques Escaut;
  • Pour leur aide: Duquesne Purina, Francital, Traces Vertes, Frolic (Unisabi) ;
  • Pour leur support : la presse régionale Rhône-Alpes avec un grand merci à
  • Laurence Pierre et Philippe Manach de Radio France Isère, sans oublier Anne Verdet correspondante locale du Dauphiné Libéré;
  • Pour leur soutien moral, mes parents et tous nos amis qui ont su quand il le fallait vraiment, intervenir.

Vous souhaitez entreprendre une pareille aventure, écrivez-nous. C'est avec plaisir que nous vous répondrons.

Texte et photos Gérard Barré
Article paru dans "Randonnée équestre" de décembre 1986

  • annuaire de sites
  • plan du site
  • échange de liens
  • ils ont référencé…

11 février 2006 — World Trail Rides © 2000-2017

Le site et son contenu sont sous licence Creative CommonsLa charte graphique du site et son contenu sont soumis aux droits d'auteur et mis à disposition sous un contrat de licence Creative Commons.

conception, réalisation, mise à jour et référencement Gérard Barré

Valid XHTML 1.0 StrictValid CSS!Alsacréations