Coup de cœur

Livre : L'équitation de légèreté par l'éthologie par Stéphane Bigo

Librairie

Publicité

Coups de cœur

Livre: L'équitation de légèreté par l'éthologie par Stéphane Bigo

Livre: Manuel d'équitation Camargue : une tradition d'avenir par Céline Legaz

Livre: L'esprit du cheval : Introduction à l'éthologie cognitive du cheval par Michel-Antoine Leblanc

Livre: Éloges de l'énergie vagabonde par Sylvain Tesson

Éloge de l'énergie vagabonde. Je consacrerai mon temps d'avancée solitaire à réfléchir au mystère de l'énergie que nous extrayons des strates de la géologie mais aussi celle qui attend son heure au plus profond de nous.

Livre: Petit traité sur l'immensité du monde par Sylvain Tesson

Petit traité sur l'immensité du monde par Sylvain Tesson. Précis de désobéissance naturaliste, philosophie de poche buissonnière, récit romantique contre l'ordre établi.

Thierry Posty, à travers les îles Fidji

Déjà 42 000 kilomètres à cheval à travers la Planète !

Kaukauwa & Thierry Posty

Kaukauwa "fort" en fidjien bel étalon blanc agé de 10 ans est mon nouveau compagnon de jungle car en effet nous sommes partis de Lautoka par une route de poussière pour vite nous enfoncer dans la forêt tropicale passant par les villages de Abaca, Nandale, Korobebe puis les montagnes de Heaven'edge Tabuquto. Ensuite le plateau de Rairaimatuku.

L’île principale de Fidji, Viti Levu, en passant par son centre ne fait que quelques centaines de kilomètres, mais nous avançons très lentement contrairement à la Nouvelle Calédonie car ce ne sont que lianes, plantes délirantes et nombreux torrents à traverser. L'avantage est d'être souvent à l'ombre de ces arbres gigantesques, Mahoganys Vesis. J'avoue que j'aime ces moments de difficultés qui nous permettent à tous deux de jauger respectivement nos aptitudes qu'elles soient émotionnelles ou physiques. Je voyage avec une vieille selle prêtée pour la traversée de l'île – Elle n'a plus peur de se salir ! Comme en Nouvelle Calédonie, ma selle personnelle et mes sacoches sont restées en Nouvelle Zélande prête à repartir pour le Japon qui sur un plan sanitaire voit d'un très mauvais oeil l'arrivée sur son territoire, de produits d'origine animale venant de Nouvelle Calédonie ou des îles Fidji – les cuirs en particulier.

Malgré le coup d'état militaire qui a eu lieu 6 mois auparavant, entraînant l'accession au pouvoir du chef des forces armées, le contre-amiral Franck Bainimarama et le renversement des institutions démocratiques, jugées incapables de diminuer la haine raciale entre les communautés ethniques par la junte. Désirant par ailleurs nettoyer la corruption de l'ancien gouvernement. Nous rencontrons très peu de contrôles militaires sur les quelques routes de poussière empruntées. L'état d'urgence vient juste d'être levé la semaine dernière. Tout cela ne semble pas affecter les lointains villageois dont j’entends régulièrement les éclats de rire résonner au fin fond de la jungle !

Fidji est un pays d'une vibrante mixité de fidjiens (53%), d'indos-fidjiens – 40% d’indiens sont restés après leur arrivée en nombre entre 1874 et 1916 afin de travailler dans les plantations de canne a sucre – de chinois, d'habitants des îles environnantes et d’européens (7%). Les fidjiens vivent dans leurs villages et sur leurs terres – qu'il est interdit de vendre. Les indos-fidjiens, redoutables hommes d’affaires, vivent plutôt dans les villes. Les deux communautés sont bien séparées par leurs traditions et par leurs religions qui causent parfois de sérieux problèmes, mais j'ai pu constater une récente mixité dans les mariages !

Il n’y a pas d'animaux sauvages aux îles Fidji – ou presque. Une belle araignée m’a obligé à l'incision d'un orteil. La chauve-souris des fruits (beka) est le seul mammifère. L'iguane est majestueux. Les perroquets (kulas, kadavus, etc.) sont tout en couleurs et les faucons du plateau central d'impressionnants chasseurs.

Notre accueil dans un village est souvent un prétexte pour boire le "kava". Une sorte de racine séchée, pilée, mélangée à l'eau pour préparer une potion boueuse au goût amère qui a des effets relaxants. Ce n'est pas ma tasse de thé mais j'en bois toujours au moins une coupelle par respect pour mes hôtes.

Le 27 juin 2007.

  • annuaire de sites
  • plan du site
  • échange de liens
  • ils ont référencé…

21 août 2007 — World Trail Rides © 2000-2017

Le site et son contenu sont sous licence Creative CommonsLa charte graphique du site et son contenu sont soumis aux droits d'auteur et mis à disposition sous un contrat de licence Creative Commons.

conception, réalisation, mise à jour et référencement Gérard Barré

Valid XHTML 1.0 StrictValid CSS!Alsacréations