Coup de cœur

Livre : L'équitation de légèreté par l'éthologie par Stéphane Bigo

Librairie

Publicité

Les chevaux

Philippe Rustenholz, cap au sud !

Philippe Rustenholz et Saskia ont entrepris un voyage à cheval en Amérique du Sud. En partant de Rio Turbio (Terre de Feu, au nord-est du détroit de Magellan), ils avaient prévu de remonter ensemble vers le nord jusqu'à Salta au nord de l'Argentine, le long de la cordillère des Andes, avec quatre chevaux. Saskia, (allemande, 30 ans) et Philippe (français, 43 ans) ont beaucoup voyagé - le plus souvent avec comme seuls compagnons, leurs sacs à dos. Un an en Asie (94-95), puis à cheval en Turquie, au Maroc, en Mongolie, aux Indes, dans le sud de la chine et parfois à dos de dromadaire à travers le Tassili (Algérie). Bien préparés, ils ont quitté la France pour Buenos Aires le 18 septembre 2001. Mais les dix premiers jours de voyage ont aussi révélé que leurs rêves étaient devenus très différents. Après quelques semaines passées au Pérou, Philippe a repris la route en partant du Nord de l'Argentine vers le Sud...

La fin d'un rêve

Hier, je suis retourné dans le Valle Calchaquies pour dire adieu à mes compagnons de voyage. Le soleil, absent depuis 15 jours, brille de mille feux. Le rio étincelle en traversant les pastos... Ici, ils seront bien. Je fais les dernières recommandations à Francisco, qui sourit. Ce chico connaît mieux les chevaux que moi - il en a plus de 100 dans sa finca, mais il sait que chacun est différent et que je suis attaché à mes lascars. Il y a un mois et demi, j'ai passé une nuit à essayer en vain de le convaincre de vendre un de ses chevaux, il avait pourtant terriblement besoin d'argent, mais n'arrivait pas à dire oui à son acheteur.

Francisco m'a offert son lasso, magnifique !

Il y a quelques jours, la finca de l'agrupacion de Tucumán (ciudad) nous accueillait, l'espace était idéal pour les chevaux. Nous avons dessellé, roulades, puis les chevaux ont attendu. Pourtant, il fallait faire vite, des gauchos m'attendaient pour l'asado. L'agrupation de Yerba Buena leur avait dit que j'aimais la bière, un verre plein m'était déjà tendu... "Attendez, les chevaux d'abord, ils ont soif ! Je viens de faire 20 kilomètres en 1 heure 55 minutes et ils n'iront pas boire dans ce lieu inconnu, si je ne les accompagne pas au point d'eau" - en réalité, je savais qu'ils finiraient par le trouver seuls, mais je voulais encore vivre ces moments privilégiés et, sans corde ni bosal, ils me suivraient jusqu'au point d'eau. Flauca tentait de boire avant que Flecha, le chef l'ai chassé pour boire tranquillement. La mule attendait son tour et se plaçait de l'autre coté de moi pour s'assurer de ma protection...

Déjà, ça sentait la fin ! J'ai fait le trajet seul, Tabea ne supportait plus le froid et ne voulait pas traverser les banlieues de Tucumán vraiment merdiques. Tenant deux animaux nus en longe et montant le mien sans sacoche, je me suis offert une sortie plus sportive, accompagné par un gaucho de Yerba Buena et j'étais heureux! Nous trottions de front, je n'avais rien à faire pour diriger la petite troupe. Le poids de mon corps suffisait, un simple geste de la main et ils suivaient.

Mes compagnons ne me lâchent plus d'une semelle et, autant il est agréable de constater à quel point je suis devenu leur référence, autant cela rend la séparation plus difficile. Mon cour est aussi lourd que le ciel est gris, était-ce notre dernière sortie ?

Hier, j'ai contacté la ferme où leur voyage se terminera. Je vais les donner à Francisco qui les gardera dans sa finca, ils y seront très bien et si je m'arrête ici, il pourra venir les chercher en camion. Mais il fait très froid et Tabea n'en peut plus...

Adieu, mes compagnons, salut Flecha, toujours méfiant, Flauca mon jeune fou et Chata ma fidèle...

Le 09 juillet 2002

Télécharger le carnet de voyage complet

Télécharger au format PDF [Carnet 00]

Philippe Rustenholz et Saskia Machaczek ensembles, le début du voyage.

Télécharger au format PDF [Carnet 01]

Nouveau départ, vers le Sud... - Quelques péripéties parmi les splendeurs du Noroeste - Deux chevaux et une mule... - Coincé entre deux chevaux emballés ! - Seul sur la route - La vie est très belle.

Télécharger au format PDF [Carnet 02]

La vie est très belle (suite) - La route en fête - Le pire serait de revenir échanger des abrasos si ça ne passait pas.

Télécharger au format PDF [Carnet 03]

Pour l'ouvrir, l'enregistrer sur votre disque dur et l'imprimer, le logiciel gratuit Adobe™ Reader® doit être installé sur votre machine. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez le télécharger gratuitement :

Télécharger Adobe Reader

  • annuaire de sites
  • plan du site
  • échange de liens
  • ils ont référencé…

07 février 2006 — World Trail Rides © 2000-2017

Le site et son contenu sont sous licence Creative CommonsLa charte graphique du site et son contenu sont soumis aux droits d'auteur et mis à disposition sous un contrat de licence Creative Commons.

conception, réalisation, mise à jour et référencement Gérard Barré

Valid XHTML 1.0 StrictValid CSS!Alsacréations