Coup de cœur

Livre : L'équitation de légèreté par l'éthologie par Stéphane Bigo

Librairie

Publicité

Au Kentucky

Avec The Long Rider's Guild

En août 2002. De gauche à droite: CuChullaine O'Reilly, Guenter Wamser, Barbara Kohmanns, et Basha O'Reilly.

Le site officiel de Guenter et Barbara est régulièrement mis à jour.

Du bout de l'Amérique du Sud au sommet de l'Alaska !

Guenter Wamser et Barbara Kohmanns
Les explorateurs équestres, Guenter et Barbara, ont quitté leur maison en Allemagne pour vivre un rêve - voyager à travers les Trois Amériques!

L'explorateur équestre allemand, Guenter Wamser, a déjà traversé seul l'Amérique du Sud, de la Terre de Feu jusqu'à l'Équateur, la première étape de ce voyage équestre stupéfiant. Après une brève année sabbatique dans son pays, Guenter est retourné en Amérique du Sud avec sa partenaire, Barbara Kohmanns.

Bien que ce soit le premier grand voyage à cheval de Barbara, elle n'a rien à craindre avec Guenter et son expérience à son côté. Les voyageurs intrépides sont maintenant en Équateur où ils ont retrouvé les deux chevaux de Guenter, "Gaucho" et "Rebelde". Toute l'équipe se prépare avec "Samouraï" et "Flavia", les montures de Barbara, et "Lies", le chien de l'expédition qui est arrivé d'Allemagne avec eux.

Guenter écrit, "Nous ne revendiquons pas ce que nous faisons comme important pour l'humanité. Nous voulons plutôt montrer que chacun peut réaliser ses rêves et atteindre ses buts tant qu'il ou elle a le désir et la volonté de le faire ainsi."

L'équipe est partie le 27 septembre 2001 de Cuenca en Équateur, se dirigeant vers Esmeralda, une ville côtière. Arrivés là, ils ne sont pas certains de ce qui arrivera - ou mettre les chevaux sur un bateau pour gagner le Panama - ou tenter de traverser l'infâme jungle de Darién en Colombie! Guenter et Barbara ont prévu de sortir de l'Équateur avant Noël.

Barbara nous a aussi dit, "Ce qui fait la différence en voyageant à cheval, ce sont les gens que vous rencontrez tout au long du chemin. Ils vous aident et vous trouvez des amis."

Février 2002, Barbara nous informe de leur progression

Barbara Kohmanns
Passer ce pont était plus un acte d'équilibre qu'une promenade détendue. Mon principal souci était de savoir si Samurai verrait aussi les trous sous lui…

"Nous avons eu toutes sortes d'ennui pour passer de l'Équateur au Panama. D'abord, nous avons quitté Quito par avion, et pas par le bateau. Guenter est allé dans tous les ports principaux de l'Équateur, Esmeraldas, Guayaquil et même Buenaventura en Colombie pour voir si nous pourrions prendre un bateau. Mais soit, ils vont d'abord aux États-Unis, soit on ne leur permet pas de prendre des chevaux, ou encore quelque chose d'autre.

Alors, nous avons trouvé un avion cargo qui pourra transporter les chevaux. La date a été fixée au 8 janvier 2002. La veille, ils nous ont contacté pour dire que les papiers n'étaient pas prêts et qu'ils n'avaient pas non plus les containers pour les chevaux. Nous avons pris une semaine de retard. En attendant mon visa a expiré et le permis du Ministère de l'Agriculture pour tous nos animaux aussi. De nouveau, nous avons donc dû refaire toute la paperasserie. Beaucoup sont exigés sur l'état de santé des chevaux - mais le meilleur, un vétérinaire ne les a jamais regardés ! Heureusement nous avons un ami avocat qui connaît le Ministre de l'Agriculture. Cela aide beaucoup, ici vous obtenez quelque chose seulement avec de l'argent ou avec de bonnes relations, il n'y a pas vraiment de lois qui s'appliquent à chaque personne. Les gens de la compagnie aérienne nous ont dit que tous nos bagages, Guenter et moi pourrions aussi prendre le vol. Alors que nous marchions dans l'avion, ils nous ont dit "non, seulement une personne peut embarquer." De nouveau, je me suis donc retrouvée dans Quito, sans bagage, sans aucun vêtement, rien - seulement les vêtements que je portais, ma caméra et heureusement de l'argent.

La compagnie aérienne m'a refusé un billet pour prendre un vol vers le Panama. Mais Guenter avait été assez intelligent pour établir un contrat écrit avec eux, mentionnant que nous serions deux pour le transport. Alors, je suis retourné voir l'avocat qui m'a aidé à obtenir un billet 4 jours plus tard.

Maintenant nous sommes tous les deux ici au Panama, mais tous nos animaux sont toujours dans la quarantaine de l'aéroport. Les gens de la douane n'ont jamais connu cette situation de chevaux en transit. Ils veulent de l'argent à coup sûr ou s'assurer que nous quitterons le pays... Et nous avons entendu dire que nous connaîtrons aussi la même procédure aimable pour entrer au Costa Rica ! Maintenant, je comprends Guenter qui me disait dit avant le départ que le plus grand problème était la bureaucratie. Bien, nous classerons cela sous "morceaux d'aventure".

Le 17 mars 2002, Barbara écrit

Barbara Kohmanns

La traversée à cheval du Panama se passe bien, nous atteindrons bientôt le Costa Rica (encore 250 kilomètres de selle). Presque tous les jours, nous nous levons assez tôt, autour de 4 heures du matin pour éviter la chaleur du jour, surtout pour Liesl, notre chien.

Le 23 juin 2002, brèves informations

Maintenant, nous sommes plus qu'à mi chemin dans la traversée du Costa Rica. Depuis plus de 4 semaines, tous les jours, nous étions sous la pluie. De fortes averses trempaient tout le matériel et tout le monde. Chaque soir, il était difficile de trouver un endroit où monter la tente, toutes les terres étaient plus ou moins inondées, ou détrempées et très boueuses. Les tapis des chevaux étaient devenus aussi lourds que les selles, nos chaussures ne séchaient jamais, toutes les parties en cuir étaient couvertes de moisissures.

Maintenant, c'est bien, nous sommes heureux d'avoir le petit été, comme ils l'appellent ici, approximativement 4 semaines avec seulement un peu de pluie. C'est un répit !

Le 30 août 2002

Barbara Kohmanns

Guenter et Barbara sont passés par Glasgow, Kentucky ! Au Costa Rica, ils ont trouvé un endroit sûr pour laisser leurs chevaux et sont maintenant de retour en Allemagne pendant quelques mois. Mais de Miami, ils ont souhaité rencontrer CuChullaine et Basha O'Reilly en passant par Glasgow pour échanger leur point de vue sur le voyage équestre !

Le 15 février 2003

Barbara a envoyé un bref message: "Nous sommes toujours sur notre chemin à 20 kilomètres de la frontière du Nicaragua. Nous avons repris le voyage 2 février, en selle environ 30 kilomètres chaque jour et 40 kilomètres hier. Liesl va très bien, sauf quand elle a risqué un coup de chaleur et nous avons dû faire un détour pour lui trouver de l'eau. Lundi prochain, Guenter fera les papiers pour les chevaux, et nous espérons franchir la frontière la semaine prochaine. Un jeune américain qui habite au Costa Rica avec sa famille et ses 7 (!) frères et sœurs veut monter à travers le Costa Rica pour son 18ème anniversaire, cette idée lui est venue en nous rencontrant."

Il est bon de savoir que les cavaliers continuent à faire rêver !

Le 6 juillet 2003

Guenter et Barbara au Nicaragua
Traversée de Granada, Nicaragua

Guenter et Barbara ont atteint Antigua, et après deux ans, ils ont décidé de poursuivre séparément leur longue route. Guenter continuera son itinéraire original, pour aller de la Patagonie jusqu'à l'Alaska, et Barbara prendra une autre direction avec Magnus Kallin, un Suédois qui volera bientôt pour la rejoindre à Antigua.

"Guenter et moi nous séparons ici, sans aucune rancune. Bien qu'il soit difficile de nous séparer après si longtemps…

Au sujet de l'anémie: nous avons trouvé un vétérinaire, Dr. Edgar Melgar, qui sait faire entrer des chevaux aux USA. Nous devrions envoyer le sang à analyser aux USA , pour la pyroplasmose et pour l'anémie. J'espère qu'ils n'ont pas attrapé l'anémie ici, puisqu'environ 80 pour cent des chevaux y sont infectés. Aujourd'hui, Guenter a pris un vol pour le Costa Rica, pour voir comment va Gaucho , et pour le ramener peut-être au Guatemala. Il aurait une chance de le faire voyager jusqu'au Salvador, ainsi que d'autres chevaux dans un camion autour de la mi-juillet pour pas trop d'argent. Le docteur Edgar Melgar et une dame qui a ici un magasin d'aliments pour animaux domestique ont rencontré Vladimir Fissenko et Louis BruhnkeLouis et Vladimir ont fait un tour épique à partir de la Terre de Feu, Argentine, en 1993 jusqu'aux confins de Prudhoe, Alaska. il y a quelques années. Le docteur Melgar a fait les papiers pour qu'ils entrent au Mexique."

Barbara a été informée qu'aucun cheval courant ne peut être exporté du Mexique, seulement les chevaux de race, et aussi qu'il n'y a pas d'autorisation possible pour permettre aux cavaliers de passer du Guatemala au Mexique! Ainsi il y a des problèmes pour ceux qui tentent de se diriger au nord de l'Amérique centrale.

Le 20 décembre 2004

Guenter Wamser

Depuis une longue période sans nous envoyer de ses nouvelles, nous avons reçu ce message signé Guenter et Barbara…

Actuellement, avec nos 5 chevaux et notre petit chien, nous traversons du Guatemala vers le nord du Mexique. Pour l'instant, nous ne sommes plus très loin de San Luis Potosi, nous dirigeant vers les États de Durango et de Chihuahua. Il reste environ 1500 kilomètres pour aller jusqu'à la frontière des États-Unis. Ici, il fait très froid ici, il gêle la nuit et le vent est vif le jour, mais nos chevaux ont pris leur fine fourrure d'hiver. Tous les cinq vont bien, comme Barbara et moi sont.

Mai 2005

Günter et Barbara sont allés jusqu'à la frontière du Mexique avec le Texas ! Pour l'instant, ils sont rentrés en Allemagne et donneront des conférences en allemand dans le monde pendant quelques mois. Barbara restera en Europe quand Günter ira de nouveau aux États-Unis pour reprendre son voyage.

Dans un courriel, Barbara a écrit: "Tout va bien. Nous sommes maintenant de retour à la maison. Ce voyage s'est terminé dans la partie nord du Mexique, puisqu'on ne nous a pas permis d'entrer aux États-Unis avec nos chevaux. J'ai donné mes chevaux, Samurai et Pumuckl, à Andres qui est propriétaire d'un ranch dans les Nuevas Casas Grandes dans l'état du Chihuahua. Ils vivent donc sur un ranch de 10 000 hectares avec 20 autres chevaux. Les 3 chevaux de Günter, Gaucho, Rebelde et Maxl sont également là bas, mais Günter planifie tranquillement leur voyage jusqu'à la maison en Allemagne un de ces prochains jours. Günter veut toujours poursuivre le voyage du sud des États-Unis jusqu'en Alaska, mais pas avec ses vieux chevaux, Gaucho et Rebelde qui ont maintenant au moins 20 ans. Il projette donc d'acheter de nouveaux chevaux, probablement des Mustangs du projet Wild Mustangs and Burros, pour continuer à travers les USA et le Canada jusqu'à l'Alaska."

  • annuaire de sites
  • plan du site
  • échange de liens
  • ils ont référencé…

02 février 2006 — World Trail Rides © 2000-2017

Le site et son contenu sont sous licence Creative CommonsLa charte graphique du site et son contenu sont soumis aux droits d'auteur et mis à disposition sous un contrat de licence Creative Commons.

conception, réalisation, mise à jour et référencement Gérard Barré

Valid XHTML 1.0 StrictValid CSS!Alsacréations