Coup de cœur

Livre : L'équitation de légèreté par l'éthologie par Stéphane Bigo

Librairie

Publicité

La BNT

Itinéraire à cheval à travers l'Australie

L'itinéraire de la Piste Nationale du Bicentenaire de Healesville à Omeo.

Des informations et des conseils:

Trois cavalières…

… tout au long de l'Australie.

Angie Grusauskas

Angie Grusauskas au sommet du monde.

Pam Brookman

Pam Brookman apprécie le paysage.

Saan Ecker

Angie Grusauskas au sommet du monde.

L'Echidné qui se trouve en Australie a le museau revêtu d'un étui corné qui forme un bec. Il est avec l'Ornithorynque le seul membres de la famille des Monotrèmes qui sont des mammifères. Ils incubent leurs oufs et allaitent leurs petits.

À cheval, la Piste Nationale du Bicentenaire, Australie

Il neige aussi en Australie.

"La Piste Nationale du Bicentenaire, c'est 5 330 kilomètres qui suivent en descendant vers le sud la Great Dividing Range à travers l'Australie orientale. Pour moi, c'est une piste destinée au trekking indépendant, non-motorisé. Elle offre l'occasion d'éprouver l'éloignement et la beauté naturelle du paysage et d'apprécier le travail qui a été fait pour la tracer du nord à l'extrémité sud de l'Australie. La Piste a été conçue pour les gens qui aiment vivre à un rythme de vie loin de celui de la vie moderne, rapide et stressant. C'est l'occasion de remettre en cause nos valeurs dans un monde qui change rapidement. Cette Piste est surtout une expérience individuelle. Ce n'est pas un événement organisé, mais un voyage à projeter et entreprendre le moment venu, sur son chemin."

Les Australiennes Saan Ecker (avec ses chevaux Nadia et Thowra), Pam Brookman (avec Lolly et Tumby) et Angie Grusauskas (avec Shandy et Jack) ont quitté Healesville, Victoria, en décembre 2001. Ces femmes courageuses projetaient de suivre la Piste Nationale du Bicentenaire aussi loin qu'elles le pourraient.

Les Australiennes Saan Ecker (avec ses chevaux Nadia et Thowra), Pam Brookman (avec Lolly et Tumby) et Angie Grusauskas (avec Shandy et Jack) ont quitté Healesville, Victoria, en décembre 2001. Ces femmes courageuses projetaient de suivre la Piste Nationale du Bicentenaire aussi loin qu'elles le pourraient.

En Avril 2002, Saan écrit: " Nadia, Thowra et moi, sommes arrivé à Canberra juste après un voyage de 1500 kilomètres depuis Healesville près de Melbourne.

À Omeo, Thowra a été fascinée par un echidné que nous avons rencontré et j'ai dû l'emmener de force pour l'empêcher de jouer avec le nez de l'animal. De là, je suis allée à Khancoban, une ville étrange et de là, nous avons chevauché dans les Snowy Mountains, par le parc Alpine National Park, traversant les rivières Tooma et Tumut puis grimpé jusqu'au lac Eucumbene passant par Providence Portal. L'homme a détourné la rivière Oz, noyant la ville Old Adaminaby il y a plus de 40 ans. Les gens que nous avons rencontrés en sont toujours tristes.

Nous avons eu notre première infortune du voyage, les chevaux se sont échappés, nous les avons retrouvé 2 kilomètres plus loin. Il a plu à seaux pendant des jours et nous étions complètement trempés, il faisait froid - c'est l'été de ce pays ! Un VTT est apparu de nulle part et a effrayé les chevaux. Je n'ai compris cela que plus tard alors que le pire des criminels disparaissait. J'avais décidé de monter Thowra, Nadia portant le bât. Je le montais en licou parce que d'habitude, il est ridiculement serein. Le cheval de bât de Pam a soudain galopé en tête aussi rapidement qu'il le pouvait et Thowra a refusé de s'arrêter avant que nous ne soyons devant. Les autres chevaux ont ralenti, supposant que ce n'était pas juste mais les deux, et moi, la cavalière qui ne voulait pas, avons continué. Nous galopions dans la boue, les pierres volaient autour de ma tête, alors que nous nous faufilions entre les flaques et les arbres. C'était terrible, à maudire, et rester en selle demandait toute ma concentration mais j'ai pensé plus tard que j'aurais payé pour être "l'homme de la rivière neigeuse" chevauchant à Disneyland . Finalement, ils se sont arrêtés et personne n'a été blessé. En conséquence Thowra est toujours à l'essai.

J'ai quitté Pam et Angie à Canberra et elles ont continué en avant. Le dos de Nadia était trop meurtri pour continuer et j'ai cherché le conseil de plusieurs experts en chevaux et en selles à Canberra. J'ai finalement rencontré Roy Amos, un "bushie" assez remarquable qui passe beaucoup de son temps à chercher des selles et des chevaux, et ce qui lui reste à élever des chevaux d'endurance, laissant courir ses juments et les étalons libres dans le pays des montagnes en dents de scie. Il a ajusté la selle que j'avais fait faire à Adelaide, m'encourageant à vendre ma selle de voyage - une selle de "stock" (selle de travail australienne) trop grande pour nous, moi et le cheval - et à en prendre une autre, différente - une selle de dressage "Isobel Worth" qui devrait être parfaite. Il a refait entièrement ma selle de bât. Il m'a aussi trouvé un autre cheval pour que je puisse continuer et laisser Nadia le temps de guérir et de se remettre. Ainsi Zac, cheval d'endurance nerveux, a rejoint l'équipe. C'est un petit cheval brillant de la grande race de chevaux d'endurance en Australie et Roy estime qu'il a de grandes qualités, si seulement il n'a pas de crise de panique. On espère que le temps passé sur la piste lui donnera la confiance dont il a besoin.

Mon partenaire Deb m'a rejoint pour quelques jours et cette nouvelle organisation durera jusqu'aux Blue Mountains près de Sydney pour la dernière étape de ce voyage.

Je l'avais organisé juste comme un essai. Maintenant, j'ai calculé comment le réaliser, je voudrais vraiment faire un grand voyage."

Pam a aussi écrit d'Oberon: "Comme Angie et moi prenions le thé dans la pénombre, Tumby a commencé à se rouler plus que d'habitude pour un simple grattage ! Panique! Il ne semblait pas réellement souffrir, mais soudainement toute sa peau s'est ridée comme si quelqu'un l'avait sucé de l'intérieur. Sa tête ressemblait à ces horrible masques de vieillard utilisés par les gosses pour effrayer les gens. La peau autour du passage de sangle et entre ses jambes était toute plissée. Tout ce que je pouvais imaginer, c'est qu'il avait une quelconque réaction allergique et tout ce que je pourrais faire était de l'arroser d'eau. Après une demi-heure, il a semblé paraître un peu mieux et je l'ai juste fait tourner en rond dans des cercles, il m'a semblé si malheureux que j'ai arrêté. Il a alors commencé à trembler et je l'ai recouvert de couvertures avant de prendre sa température, qui était de 40.5° ! Après un temps qui m'a semblé interminable, mais qui n'était probablement que de deux heures, il m'a semblé normal de nouveau, buvant de l'eau et commençant à manger. Sa température était toujours à plus de 40° mais au matin, tout allait bien ! Inutile de dire que je n'ai pas dormi du reste de la nuit. Avoir un téléphone satellite a été d'une grande aide pour appeler mon vétérinaire Harry Frauenfelder en Australie-Méridionale pour lui demander conseil. J'ai dit à Harry que Tumby semblait normal de nouveau et il m'a confirmé qu'il s'agissait d'une réaction allergique à quelque chose d'ingéré. Quoi ? Nous ne le saurons jamais. En tête de la liste, le foin bien moins qu'idéal distribué ces derniers jours ou plus probablement un champignon mortel mangé accidentellement.

Le jour suivant nous avons fait une erreur de navigation. Il était pourtant très facile de suivre la piste que nous avions l'intention de prendre, mais pendant quelques temps toutes les directions nous ramenaient au même endroit ! Cependant après 2 heures, il aurait dû y avoir une plaine sur notre gauche et pas une forêt épaisse ! Bienvenue au GPS ! Pendant une minute j'ai fait une prière au GPS. Il m'a indiqué que j'étais nulle part près d'où nous étions censé nous diriger et pire encore, nous allions vers le sud alors que j'étais sûre de marcher vers le nord !

D'où nous étions il était plus rapide de manquer le camping où nous allions que de nous rendre au camping du jour suivant.

Ensuite nous marchions en direction de Canberra. Le trafic routier me faisait redouter les alentours de la ville. Mais, le système de pistes cavalières connectées par des tunnels sous les routes était absolument merveilleux ! En fait les gens des environs de Canberra sortent à cheval sur ces pistes. Ne serait ce pas merveilleux que chaque grande ville ait prévu un tel système ? En raison des incendies de Noël nous n'avons pas pu suivre la piste exactement, ils répertoriaient les restes de la forêt de pins brûlée où la piste passait. Le détour nous a conduit sur la digue du barrage Scrivener dans un secteur où nous avons trouvé une barrière qui interdisait le chemin que nous devions emprunter. C'est la seule fois depuis le début du voyage que j'ai dû employer la cisaille ! Je n'aurais jamais imaginé me retrouver au milieu de Canberra !

Angie et moi avons finalement réussi à profiter des plaisirs offerts par la ville, des matelas épais des lits, des douches, des toilettes, des réfrigérateurs, des machines à laver, des fourneaux électriques et des bouilloires électriques, de l'alimentation fraîche, etc. et à reprendre la route après une semaine.

Malgré le repos, les chevaux toussaient toujours et pour la première fois leurs dos montraient quelques endolorissements. Angie a pris ses dispositions pour faire venir son ami Rick qui fera l'intendance pendant une quinzaine de Gundaroo à Oberon.

Cela sera dur après Oberon, nous n'aurons plus tous nos repas cuisinés, le feu allumé et le thé chaud servi à 11 heures du matin au bord de la piste ! Et en plus une bière fraîche en arrivant au camping suivi de vin et de Porto dans la soirée ! Angie et moi disons toutes deux que nous avons seulement fait ce choix dans le meilleur intérêt de la santé de nos chevaux.

Je n'ai pas toujours évalué où nous serons vers la mi-mai quand je devrai retourner à SA, tout que je sais est que cela semble arriver trop rapidement."

Le 15 juin 2002, Pam Brookman a écrit : "Avec les chevaux je suis retourné à SA. Ils pâturent dans l'enclos et je suis retournée au travail économiser pour le prochain voyage.

Je me sens privilégiée d'avoir vécu une si merveilleuse expérience pendant ces six derniers mois et d'avoir eu l'occasion de rencontrer tant de gens merveilleux qui sont devenus des amis très spéciaux.

Angie et moi avons couvert 1770 kilomètres avant de nous arrêter juste à l'est d'Armidale dans le NSW.

Après avoir vécu avec juste le contenu de deux caisses de bât, je ne pouvais pas imaginer toutes les choses inutiles que j'avais dans ma maison. Alors, j'ai nettoyé chaque buffet, trié chaque placard, et j'ai chargé une remorque pour l'emmener au dépôt local de l'Armée du Salut !"

Traduction et adaptation : Gérard Barré

  • annuaire de sites
  • plan du site
  • échange de liens
  • ils ont référencé…

27 janvier 2006 — World Trail Rides © 2000-2017

Le site et son contenu sont sous licence Creative CommonsLa charte graphique du site et son contenu sont soumis aux droits d'auteur et mis à disposition sous un contrat de licence Creative Commons.

conception, réalisation, mise à jour et référencement Gérard Barré

Valid XHTML 1.0 StrictValid CSS!Alsacréations